Comment faire pour survivre sans voiture ?

Comment faire pour survivre sans voiture ?
Notez cet article

Certaines d’entre vous le savent déjà, je n’ai plus de voiture. Ça n’est pas dû à un manque d’argent, ni à une absence de permis (j’ai bien mon permis de conduire et tous mes points). Et cette situation est même volontaire (si si !) !

Je vous propose donc de découvrir aujourd’hui, comment j’ai choisi de ne plus avoir de voiture, pourquoi et comment je fais pour vivre sans voiture…

J’ai aussi eu l’occasion de tester un moyen de transport que je n’avais pas encore essayé. L’occasion pour moi de vous parler de la semaine de la mobilité et de vous réserver quelques surprises (en fin d’article…).

 

Notre petite histoire

vivre sans voiture

 

Comme je vous le disais, je n’ai plus de voiture et je l’ai choisi. Un jour, nous avons fini de payer nos mensualités, avons revendu notre véhicule et n’avons pas entamer de nouvelles recherches.

Pour moi, pas d’accident de parcours, pas de vie difficile qui m’aurait dissuadé de me servir d’une voiture. Je me soucis de mon environnement mais suis très loin du radicalisme et du « tout écolo ». Je vis en banlieue parisienne et travaille sur Paris. J’ai une famille dont une fille qui va a l’école et un mari qui travaille également sur Paris.

Jusqu’ici rien de particulier.

Avec mon mari, plus jeunes nous avions une voiture pour nous déplacer. Nous nous sommes mis en couple et avons acheté une voiture plus grande lorsque notre fille est arrivée. Et puis ensuite nous en avons voulu une plus confortable et avons donc décidé de changer.

Le premier obstacle que nous avons rencontré alors était purement financier. Comment obtenir cette superbe voiture familiale, confortable tout en étant performante et puissance. Nous avions alors opté pour le leasing.

Nous étions très contents de ce que nous avions. Le véhicule en question était « moins polluant » que le précédent et nous coûtait un peu moins cher également.

Le choc !

Et puis un jour, nous avons fait un bilan un peu approfondi de nos finances personnelles et avons fait un constat qui nous a choqué : cette voiture qui nous plaisait tant, était le deuxième poste de dépenses du foyer alors que finalement nous ne l’utilisions que 2 à 3 fois par mois !

Une somme rondelette pour un véhicule qui dormait 80% du temps dans le garage….

 

vivre sans voiture

 

Mon mari et moi nous nous sommes regardés et avons pris conscience que c’était vraiment un non sens. Alors que nous cherchions à faire des économies, pourquoi dépenser tout cet argent pour rien ou presque ?

Cette idée nous a trotté dans la tête pendant des semaines, voir des mois.

 

Comment faire pour changer cette situation ? L’idée de ne plus avoir une voiture était, plus qu’on ne le croyait, liée au schéma qu’on se fait du foyer classique (maison – voiture – enfants – chien/chat de compagnie).

Certaines questions nous revenaient aussi souvent en tête : comment va-t-on faire les courses ? Comment va-t-on aller voir la famille ? Et si jamais il arrive quelque chose ?

Comment sauter le pas ?

Nous avons alors décidé de lister toutes nos interrogations et d’y trouver des solutions et réponses, unes à unes ?

Comment va-t-on faire pour aller au travail sans voiture ?

Fausse question : nous allons déjà au travail via les transports en communs. Nous pouvons utiliser plusieurs moyens différents et c’est même le fait d’envisager de nous y rendre en voiture est dingue (beaucoup trop long…)

Comment notre fille va-t-elle aller à l’école ?

Encore une fausse question. Elle y va déjà à pied et même pour ses futures études, elle utilisera certainement les transports en commun.

 

vivre sans voiture

Comment va-t-on faire nos courses ?

Plutôt que de faire de la route (20 minutes environ) pour aller faire nos courses dans un hypermarché, nous allons maintenant juste à côté de la maison dans un supermarché de taille plus petite.

Certes il propose moins de références, mais il a vraiment tout ce qu’il faut. Faire ses courses dans un supermarché de cette taille présente quelques avantages certains dont je vous invite à prendre connaissance ici.

Et surtout, à partir de 65€ d’achats la livraison à domicile est offerte !

  • Je vous pris de croire que c’est magique. Le samedi matin, je descend donc avec la liste de courses au supermarché.
  • Je commence par réserver mon créneau de livraison. Ensuite, je remplis mon caddie et vais payer aux caisses livraison.
  • Je laisse mes courses au supermarché qui me les livrera au créneau convenu. Sans être chargée comme un mulet, je peux donc continuer de vaquer à mes occupations ou tout simplement rentrer chez moi.
  • La livraison est faite un peu plus tard dans la journée. Soigneusement emballée, elle est déposée directement chez moi. Plus besoin de porter les achats volumineux et/ou lourds. C’est encore mieux que lorsque j’avais une voiture. Le bonheur !

Comment fera-t-on pour aller voir nos familles ?

Ne plus possédez de voiture ne signifie pas « ne plus utiliser de voiture ». Dès que nous le pouvons, nous utilisons en priorité les transports en commun. Mais il arrive que certaines destinations ne soit pas très bien desservies.

Plutôt que d’avoir, de payer et d’entretenir notre voiture, nous louons maintenant des voitures auprès de particuliers dès lors que nous avons besoin de nous déplacer vers ces endroits.

Au final, nous dépensons un peu d’argent pour louer ces voitures au coup par coup, mais c’est toujours beaucoup moins que d’entretenir une voiture particulière.

 

vivre sans voiture

Comment faire en cas d’urgence ?

Quelle urgence ? Tout de suite on pense à un accident grave à la maison, à une attaque cardiaque ou à un incident irréversible, comme si il allait en arriver un demain.

Pour commencer, nous sommes des gens plutôt prudents, donc le « risque » qu’un accident de ce type nous arrive est quand même faible.

« Bon admettons ! » (comme dirait Jean-Marie…)

Admettons, qu’un accident grave arrive… Il est clair que je ne prendrais certainement pas ma voiture pour amener mon mari mourant, en panique en voiture à l’hôpital le plus proche.

J’appellerai plutôt les secours qui seraient certainement plus rapides et efficaces que moi.

Et pour un accident moins grave ? Et bien je prendrai surement un taxi ou un Uber, non ?

 

vivre sans voiture

Pour nos autres déplacements ?

Partir en voyage ? Nous l’avons déjà fait pour partir en Espagne, la location de voiture entre particuliers fonctionne très bien. Et sinon, de toutes façons nous partons en avion ou en train alors…

 

Et pour mon shopping ? Nous avons la chance d’habiter à 30 minutes de train de Paris, je travaille à La Défense et je peux très facilement et rapidement me rendre dans les centres commerciaux de Velizy2 et Parly2 (je vous en parle assez souvent d’ailleurs…). Je crois que je devrais m’en sortir côté shopping…

 

Vous l’avez compris, finalement nous avons rapidement trouvé des réponses et solutions aux quelques questions qui nous paraissaient insurmontables. Si vous réfléchissez à ça, je vous conseille vivement de faire de même ; vous verrez que parfois on se fait des montagnes de pas grand chose…

Sans voiture, quels moyens de transport utilisés ?

Une fois débarrassés de la voiture, c’est tout un nouveau monde à découvrir qui s’ouvrait à nous et surtout une nouvelle organisation à prendre.

 

Les moyens de transport que nous utilisons régulièrement

Transports en commun

Evidemment, ce sont les transports en commun que nous utilisons le plus. Train, RER, tramway, bus, l’application Vianavigo est ma meilleure amie !

Je vous la recommande vivement si vous habitez en Ile-de-France. Elle est particulièrement intéressante lorsqu’on voyage de banlieue à banlieue. Là où les applications SNCF et RAPT ne couvrent pas tout le réseau, l’application Vianavigo regroupe et recoupe tout !

L’application « Plan » sur Iphone est aussi de plus en plus performante pour indiquer les chemins à prendre quand on circule en transports en commun.

Comment faire pour survivre sans voiture ?

Autopartage

Quand je vous disais plus haut que nous n’avons pas arrêté d’utiliser des voitures, je pensais bien sur à l’autopartage que nous pratiquons régulièrement. Et surtout entre particuliers !

Nous utilisons principalement Drivy mais avons déjà utilisé Ouicar également. Les utilisateurs et loueurs étant notés, il est quand même plus intéressant de n’utiliser qu’un seul réseau pour s’y faire une réputation. A vous de choisir votre préféré…

L’autopartage pour moi c’est aussi, le bus de grandes lignes comme Flixbus que j’ai déjà utilisé. Ou encore les Uber et autres taxis ou voitures avec chauffeurs.

Le vélo

Grâce à l’ADEME (l’Agence De l’Environnement et le la Maîtrise de l’Energie) j’ai eu l’occasion le week-end dernier de tester l’utilisation du vélo électrique….

 

Franchement c’est super facile à prendre en main ! Il fait presque tout tout seul ce vélo.

Si vous connaissez un peu les alentours de Versailles, vous savez que c’est assez vallonné et qu’on y rencontre régulièrement des côtes. Le vélo électrique est particulièrement intéressant dans ces cas-là.

Alors bien-sur il faut investir un peu mais je pense que le jeu en vaut la chandelle. D’autant que l’Etat subventionne une partie de l’achat. Sans parler que même avec un vélo à assistance électrique il faut pédaler. C’est aussi une bonne occasion de faire un peu de sport…

Pour plus d’informations, rende-vous sur le site de l’ADEME.

Je n’ai pas encore essayé

Le covoiturage

Je n’ai encore jamais eu l’occasion de tester le co-voiturage, mais comme les autres moyens de transports partagés, c’est très pratique et je connais déjà beaucoup de personnes autour de moi qui l’ont pratiqué.

Pour les chauffeurs, le covoiturage permet d’avoir de la compagnie tout en partageant les frais de transport. Pour les passagers, c’est un bon moyen d’être véhiculé pour un tout petit prix.

Autolib

Sur Paris il n’y a pas que les vélos qui se partagent mais aussi les voitures. Là encore je n’ai pas eu l’occasion de tester même si les stations se rapprochent de chez moi. Surement parce que je fais la plupart du temps des trajets de banlieue à banlieue et que dans ce cas, les stations sont plus difficiles à trouver.

Marcher dans Paris
La marche

Se servir de ses pieds n’est-il pas le plus vieux moyen de locomotion du monde ?

Après tout, lorsqu’on marche on en profite aussi pour prendre l’air, admirer le paysage, les alentours et se dépenser.

Sur Paris, par exemple j’adore remonter la rue de Rivoli entre Chatelet et Concorde ou encore aller de l’Hotel de Ville jusqu’à St Michel en traversant les ponts plutôt que de prendre le métro.

Lorsque vous utiliserez votre application Vianavigo (ou autre) pensez à comparer marche à pied et transport. Vous verrez que parfois, marcher ne prend pas beaucoup plus de temps, par contre le chemin n’est quand même pas le même…

Velib à Paris

Si vous ne souhaitez pas investir dans un vélo électrique pas de panique ! Il y a aussi le vélo-partage.

A Paris nous connaissons bien les Vélib qui ont fait leur apparition il y a quelques années.

Un abonnement, un paiement à la demi-heure de location et hop ! On peut utiliser un vélo pour se balader ou faire une course et le déposer à la fin dans une autres station.

Comment faire pour survivre sans voiture ?

Concours

En parlant de Vélib’, l’ADEME offre à 5 d’entre vous (habitants Paris ou l’Ile-de-France) de gagner un abonnement Velib’ Passion valable un an.

Cet abonnement d’une valeur de 39€ vous permettra d’emprunter des velib’ pendant une année en nombre illimité. Les 45 premières minutes seront également offertes sur chaque trajet.

De quoi faire votre essayer le velib et pourquoi pas de l’adopter !

Pour tenter votre chance, laissez un gentil commentaire ici et dites-moi ce que vous pensez de ces moyens de transports alternatifs !

Fin du concours le 30 septembre – Une participation par personne – Réservé aux habitants de Paris et Ile-de-France (à cause de l’abonnement)

(Cet article a été sponsorisé, pour plus d’informations cliquez ici)

Regrettons-nous notre décision ?

Absolument pas ! Nous avons pris cette décision il y a plus de 2 ans et clairement, il y a peu de chances pour que nous rachetions une voiture.

Même si cette nouvelle pratique nous demande un peu plus d’anticipation, nous y avons largement gagner au change, en argent notamment. Evidemment, nous polluons  moins également !

Petites anecdotes de fin d’article…

Nous sommes ravis de pouvoir tester de nouvelles voitures différentes à chaque location. Tantôt de vieilles voitures, tantôt des plus récentes, parfois des camionnettes ou des véhicules plus confortables pour faire de la route (en fonction de nos besoins).

Rechercher les combinaisons de moyens de transport différents, optimum est devenu un vrai jeu entre nous.

Nous avons tissé des liens de confiance avec certains loueurs particuliers qui sont du coup plus souples et très disponibles.

Si vous n’avez pas d’obligation (professionnelle par exemple) d’avoir une voiture, je vous recommande donc vivement de changer !

14 Comments

  • Hello,Les moyens de locomotions alternatif je suis une adepte! transports en communs trottinette et vélo c’est mon « Dada ». En plus de préserver notre belle planète c’est aussi le moyen d’allier économie, activité physique et arrangeant . La grève des transports ? DE La RIGOLADE.

    ps: Génial cette idée de partenariat. je croise les doigts

    • Merci pour ton commentaire plein de peps et surtout ton retour d’expérience. je n’avais pas pensé à la trottinette mais ça peut être bien aussi :). Elle est motorisée la tienne ?

  • Super moi je suis plutôt transport en commun ,toute fois rien ne vaut la marche surtout dans paris ou tout est a proximité quand on connais un peu les entourage.

  • Coucou, j’ai adoré cet article ! Surtout parce que je n’ai pas le permis et que tout le monde me met la pression pour le passer. Jusqu’à maintenant, je me suis toujours débrouillée sans. Soit je prends le train, bus ou vélo ou mes pieds pour mes déplacements. Mes courses, je les fais sur internet et elles sont livrées chez moi c’est tellement pratique!Le shopping, il m’arrive souvent de le faire sur internet.

  • J’ai adoré cet article car je pense comme toi et ton mari ! Il faut d’avantage développer les transports en commun et autres c’est le futur. Je pense surtout aux trains qui ont des progrès à faire.. et merci pour le concours c’est top !

  • Bonjour Laure, merci pour cet article très intéressant. Je suis en tout point d’accord avec toi et je crois même que la voiture est un handicap une fois dans Paris tant il y a de circulation. Je prends beaucoup le metro et rer mais j’avoue aimer prendre le bus quand j’ai plus de temps car je peux apprecier la beauté des rues Parisiennes. Je me suis aussi quelques fois essayé au velo et surprise, c’est un reel gain de temps sur certains trajets et surtout cela me permets de me dépenser physiquement tout en admirant Paris, bref tout benef!

  • Bonjour,
    Merci pour cet article très intéressant.
    Je trouve qu’effectivement la voiture n’est pas indispensable surtout si on habite une grande ville ! Il faut changer nos habitudes, si on veut faire un geste pour notre planète !
    En faisant peu à peu chaque jour et s’y tout le monde s’y met, on a tout à y gagner !
    Bonne continuation,

  • Bonjour,
    Super cet article!
    Les voitures dans les villes c’est l’enfer, quoi de mieux qu’un bon petit vélo, c’est moins cher et le bruit n’existe pas… Bon je dois avouer mettre laissé tenter par le scooter mais le vélo c’est un super économiseur de temps, ludique et physiquement bénéfique !
    Article a partager..

  • Bonjour. Comme toi je me suis rendues compte que la voiture coûtait trop cher pour l’utilité que j’en avais et la galere pour se garer. Depuis que j’habite Paris je me déplace essentiellement en métro et bus. Autant en marchant. Le vélo est un bon compromis entre les 2 on est plus libre. Je pense a m’abonner à Velib mais les voitures ne partagent pas trop. Demain journée sans voiture. Si on pouvait réaliser des pistes cyclables partout pour que l’on soit en sécurité. Je participe avec plaisir à ce concours bénéfique. Merci

  • Génial ton article, je veux bien tenter ma chance en précisant que j’adore le principe des transports écologiques et partagés. Seul bémol actuellement le manque de station et la mauvaise gestion des parc de vélib vides … Heureusement j’ai cru comprendre que ça aller changer prochainement alors j’ai hâte de voir ça.
    Bises

  • Salut ! Après la lecture de cet article vraiment intéressant je peux dire que moi aussi je trouve la voiture peu utile sur Paris, habitante en proche banlieue (issy les moulineaux) et ayant mon permis, mon vélo m’est vraiment pratique pour les courts trajets (même si le mien fait mal aux fesses vu la vétusté de la selle ). Étant étudiante sur paris, le vélib’ serait vraiment un gain de temps pour moi dans certains trajets, c’est un compromis entre marche et métro, malgré le manque de station de Velib’ en banlieue. Du coup, je tente ma chance ici comme tout le monde, merci de proposer ce petit concours c’est sympa !
    Bon week end.

Laisser un commentaire