Nous sommes désormais nombreuses à nous tourner vers la culotte menstruelle pour nous protéger pendant nos règles. Ce sous-vêtement, qui paraît normal à première vue, nécessite un entretien particulier. Vous ne pouvez par exemple pas vous permettre de glisser votre culotte dans votre sèche-linge ou de la laver n’importe comment sous peine de l’abîmer et de la rendre moins absorbante. Nous vous détaillons dans cet article les différentes étapes pour laver correctement une culotte menstruelle sans l’abîmer.

Le prélavage d’une culotte menstruelle

Cele peut paraitre évident mais pourtant essentiel, dès que vous recevez votre culotte, pensez à la laver immédiatement. Même si elle n’a jamais été portée, elle est passée entre les mains de nombreuses personnes avant d’arriver jusqu’à vous. Des bactéries ont également pu s’y loger. Ce conseil est évidemment valable pour tous les vêtements que vous achetez en règle générale que ce soit en magasin ou en ligne.

Dans le cas d’une culotte menstruelle, le premier lavage va également permettre d’activer son pouvoir d’absorption.

Dès la réception de votre culotte, laissez-la dans une bassine avec de l’eau tiède pendant plusieurs heures. Vous pouvez ensuite la mettre dans la machine à laver.

Le lavage d’une culotte menstruelle

Le lavage doit être le plus froid possible pour éviter d’abîmer le tissu et de piéger le sang dans votre culotte. En effet, la chaleur va avoir tendance à « cuire » le sang. Vous n’arriverez plus à vous en débarrasser par la suite. Ainsi, le lavage doit idéalement se faire à 30 degrés. Si vous avez peur des bactéries, vous pouvez éventuellement monter à 40 degrés maximum.

Lavage à la main

À la main, préférez utiliser un savon détachant qui a été spécialement conçu pour les culottes menstruelles. Mouillez votre sous-vêtement à l’eau tiède. Frottez légèrement le savon sur le tissu en insistant évidemment sur les zones absorbantes. Rincez à l’eau claire.

Laver une culotte menstruelle

Lavage en machine

À la machine à laver, vous pouvez mélanger votre culotte menstruelle avec votre linge sans aucun problème.

  • Pour éviter de l’abîmer, glissez-la toutefois dans un filet.
  • Comme il s’agit d’un tissu absorbant qui a été spécialement conçu pour être en contact avec votre intimité, faites attention à la qualité de vos produits. Privilégiez une lessive qui convient aux peaux sensibles.
  • Vérifiez-en la composition.
  • Évitez de mettre de l’adoucissant.
  • Si vous avez peur des odeurs, un simple filet de vinaigre blanc fera l’affaire et ne vous irritera pas.
  • Privilégiez un programme « délicat » pour éviter que votre culotte ne soit malmenée pendant l’essorage.

Le séchage d’une culotte menstruelle

Évidemment, ne mettez pas votre culotte dans le sèche-linge. La chaleur risque de la faire rétrécir ou d’impacter ses pouvoirs absorbants. Privilégiez toujours le séchage à l’air libre. Lorsque cela est possible, pendez-la dehors sur un étendoir. Si vous ne le pouvez pas, laissez-la sécher à l’intérieur à proximité d’un endroit chaud. Attendez toujours que votre culotte soit totalement sèche avant de la porter à nouveau.

Vous l’aurez compris, si vous souhaitez prendre soin de vos culottes menstruelles, n’hésitez pas à les laver comme recommandée. Également, le choix de la marque de votre future culotte menstruelle reste essentiel : optez pour des culottes pour les règles adaptées à vos cycles mais aussi au design ou encore pour votre confort. Une fois essayés, il sera difficile de vous en passer !

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà essayé ? Retrouvez d’autres trucs et astuces pour réduire votre production de déclets dans l’article « Démarche zéro déchets« .

Bannière bas articles

4.8/5 - (6 votes)