FLIGHTRIGHT ou être indemnisé sans rien faire !

Lorsque nous sommes parti au Mexique, nous n’avons pas été loin de manquer notre deuxième vol lors de nos escales aux Etats-Unis, tout s’est bien déroulé. Bizarrement je trouvais ça c’est presque dommage… (je plaisante bien sûr). Un retard aurait été pour moi l’occasion de tester les services de cette plateforme dont j’ai entendu parlé juste avant de partir en vacances. C’est de Flightright* dont je souhaite parler avec vous aujourd’hui. Cette entreprise intervient auprès des compagnies aériennes, responsables de retards ou d’annulation, pour réclamer les dédommagements.

En effet, la réglementation Européenne octroie aux voyageurs victimes de retards ou d’annulation de vols, le droit à une compensation.

Mexique Carnet de voyage 2 Playa del Carmen

Qu’est-ce que FLIGHTRIGHT ?

C’est l’un de mes collègues de bureau qui a pu profiter des services de FLIGHTRIGHT * il y a quelques mois. Il avait subi un retard de plusieurs heures avec un vol low-cost lors de son voyage vers les Baléares.

Il s’était alors renseigné sur internet (comme beaucoup le feraient) pour trouver comment obtenir réparation pour le dommage subi.

C’est en cherchant désespérément des informations qu’il est tombé sur le site de FLIGHTRIGHT* et a tenté ça chance. Après tout, pourquoi ne pas essayer, il n’avait rien à perdre….

Il n’a eu qu’à renseigner quelques informations sur leur site internet. Flightright s’est chargé de tout le reste. Quelques jours plus tard, il a reçu un message. Sa demande d’indemnisation avait été acceptée et qu’il n’allait pas tarder à recevoir un virement de plusieurs centaines d’euros. Incroyable non ?

Pour fonctionner, Flightright s’appuie sur la réglementation européenne et les droits quelle attribue aux personnes voyageant au départ de l’Europe ou en provenance d’ailleurs si la compagnie concernée à son siège social en Europe.

Cette réglementation octroie des dédommagements forfaitaires en fonction de la distance à parcourir et du nombre d’heures de retard, et non en fonction du montant payé.

Autrement dit, le service fonctionne également pour des vols low-costEt ça c’est Top !

Vous pourrez lire et comprendre très facilement tous en détails en consultant la rubrique “Vos droits”* du site.

Flighright 3

Comment utiliser ce service ?

Evidemment, pour pouvoir prétendre à quoi que ce soit il faut que vous-même vous ayez été en règle : avoir un billet valide, être à l’heure etc….

L’indemnisation ne fonctionne pas non plus en cas d’ intempéries “soudain” ou de grèves (heureusement pour les compagnies aériennes françaises sinon elles n’existeraient plus…).

En dehors de ces cas-là, si vous avez subi un retard de plus de 3 heures ou que votre vol à été annulé, vous pouvez y prétendre.

Flighrights 2 - Page d'accueil

Directement sur le site FLIGHTRIGHT vous pouvez vérifier gratuitement si vous êtes concernés ou non et saisir votre demande.

La saisie des informations et la validation de votre demande ne vous prendront que quelques minutes. Sachez d’ores et déjà que vous ne paierez rien ! Flightright ne se rémunère qu’en cas de succès. Vous n’avez donc rien à perdre !

En cas de succès, le site se charge de virer l’argent directement sur votre compte bancaire. Il aura au préalable prélevé 25% de commission pour “service rendu”.

Sachant qu’en faisant nous-même les démarches directement auprès de la compagnie aérienne (et il faut encore savoir comment) il y a peu de chance de succès, je trouve ça vraiment intéressant.

Pas vous ?

Pour faire votre demande ou tout simplement en savoir plus sur Flightright*, cliquez ici.

3 Commentaires

  1. 24 août 2016 / 8 h 57 min

    Coucou ma belle !

    Merci pour tous ces bons conseils ! Je ne prends pas beaucoup l’avion mais, le moment venu, cela peut être très utile !

    Grosses bises et bonne journée !

    • Laure
      24 août 2016 / 9 h 15 min

      Je préférerais quand même que tu n’en aies jamais besoin (hi hi) mais si jamais ça t’arrive tu sauras que ça existe ;).

  2. PASSAGER101
    24 juillet 2018 / 15 h 05 min

    Bonjour,
    Je tiens à apporter une précision aux potentiels futurs utilisateurs des services tels Flightright. Avant de les solliciter, veillez à bien lire dans le détail les conditions générales de vente. Sachez que la commission de 27%+TVA sera réclamée sur toute “indemnisation” reçue de la part de la compagnie et postérieure à la signature du mandat, que cette indemnisation soit faite en argent ou seulement par un bon de voyage, et qu’elle transite ou non par l’intermédiaire de Flightright.
    Si vous entamez des démarches avant de les mandater, et que celles-ci aboutissent après la signature du mandat, Flightright vous enverra la facture alors qu’ils n’y seront pour rien ! Potentiellement, vous n’aurez même reçu qu’un bon de voyage “en direct de la compagnie” et aurez tout de même à payer la commission de Flightright. Ce qui, à peu de choses près, a été mon cas, d’où ma déception vis-à-vis de ce service.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :