Entrez dans l’univers de Claude Monet à Giverny

Giverny est une commune située dans l’Est du département de l’Eure en Normandie. Elle compte environ 500 habitants. Mais généralement lorsqu’on évoque le nom de Giverny, c’est à son habitant le plus célèbre que l’on pense : Claude MONET. Le père de l’impressionnisme a élu domicile en 1890 dans sa « maison des champs », qu’il ne cessera de transformer. Et il y restera jusqu’à la fin de ses jours et y peindra une partie des plus belles de ses toiles. Depuis l’ouverture de la fondation Claude Monet, ce sont des milliers d’amoureux de peintures impressionnistes qui se pressent pour visiter Giverny et on comprend pourquoi…

Claude Monet à Giverny

Claude MONET a donc vécu à Giverny mais il y a évidemment beaucoup créé ! Peintre émérite mais aussi jardinier et amoureux des fleurs, il a entièrement façonné le jardin de ces rêves à Giverny, celui qu’il pourrait peindre ! Bassin, fleurs à profusion et une maison aussi douce que romantique ont fait de la propriété de Claude Monet à Giverny, le théâtre de la création de ses plus belle œuvres : « les nymphéas », « le jardin de l’artiste à Giverny », « En norvégienne » etc..

Aujourd’hui, des milliers de visiteurs du monde entier se pressent dans l’Eure pour admirer le jardin qui a inspiré tant de chefs d’œuvre au chef de fil des impressionnistes.

peinture monnet à Giverny

Comment se rendre à Giverny ?

En voiture depuis Paris, il faut compter un peu plus d’une heure de trajet pour arriver à Giverny en empruntant l’autoroute A13.

Par le train, et toujours depuis Paris, vous pouvez emprunter un TER depuis la gare de Paris Saint-Lazare jusqu’à la gare de Vernon-Giverny. Pour atteindre le site, vous pouvez choisir de terminer le parcours à pied (5 km) ou emprunter l’une des navettes mises à disposition.

Bon à savoir : Des excursions Paris-Giverny (1/2 journée) sont aussi organisées depuis la capitale. Vous pouvez ainsi réserver votre billet d’entrée et votre trajet en bus ! (pour être moins dépendant du trafic ferroviaire par exemple)

Quand faut-il visiter Giverny ?

Si la plupart des gens fonce à Giverny entre avril et mai, au printemps, à la période d’explosion des fleurs. En réalité le jardin y est beau sur toute la période d’ouverture car les fleurs éclosent à diverses périodes. Jean-Marie Avisard, le chef jardinier du site, nous donne de précieuses recommandations pour s’y rendre en fonction du cadre végétal que l’on souhaite voir !

« Tout d’abord nous avons à partir de la :

  • mi-avril la floraison des tulipes,
  • aux alentours de la mi-mai la glycine bleue
  • suivie de la glycine blanche fin mai, dans le même temps nous avons également au mois de mai et début juin les rhododendrons et azalées au jardin d’eau ainsi que les iris au clos normand.
  • Le mois de juin est plutôt la période des rosiers,
  • le meilleur moment pour les nymphéas est juillet, aout, septembre avec les capucines dans l’allée centrale dans le même temps.
  • De juillet a la fermeture on peut admirer toute la collection de dahlias ainsi que toutes les annuelles que nous sommes en train de planter en ce moment .
  • Pour terminer, au mois d’octobre toutes les couleurs d’automne notamment avec les arbres du jardin d’eau. »

Calendrier-floraison-giverny

Comme je vous le disais plus haut, alors que le jardin offre de belles palettes de couleurs pendant toute la saison, les gens ont plutôt tendance à se rendre à Giverny au début du printemps. Les jours de forte affluence, on peut se retrouver à piétiner dans les allées du jardin, ce qui est un peu dommage.

Si vous pouvez choisir vos horaires et jours de visite, voici les recommandations de l’équipe sur place pour mieux circuler.

  • Préférez les Lundi, mercredi et vendredi.
  • Pour les horaires, sachez qu’il y a moins de monde à partir de 16h. Les entrées les plus tardives peuvent se faire jusqu’à 17h30 pour une fermeture du site à 18h.

Le jardin

Foule ou pas, le site reste très beau et on comprend rapidement pourquoi tant de monde s’y presse. Le jardin est un véritable tableau. C’est d’ailleurs comme ça que Claude Monet, amoureux des jardins à créer ce site. Il a créé un jardin pour pouvoir le peindre. Il a d’ailleurs démarrer les aménagements dès son arrivée à Giverny.

Aujourd’hui, le jardin est composé de deux espaces distincts. le jardin coloré situé à l’arrière de la maison, appelé « Le clos normand ». Ce jardin existait déjà lorsque Claude Monet acheta la propriété. Mais il abritait alors une pommeraie et un potager. Aujourd’hui il est le théâtre d’une explosion permanente de couleurs et permet aux visiteurs d’admirer des milliers de fleurs.

Clos normand Giverny

De l’autre côté de la route, à l’arrière du clos normand, vous déambulerez dans le jardin d’eau. Saviez-vous que le bassin aux Nymphéas était une création de Claude MONET ? Quelques années après l’acquisition du clos normand, Claude Monet fit l’acquisition d’un terrain situé au fond. Il détourna le petit bras de l’Epte, le Ru pour créer un étang, pièce centrale de son jardin d’eau.

jardin d'eau giverny

Il l’agrementa d’un pont japonais qu’il fit peindre en vert (en non en rouge comme les ponts japonais traditionnels) et l’entourage de plantes orientales (bambous, érables, les ginkgos biloba, les lis, pivoines arbusives du Japon et les saules pleureurs). Enfin, parcequ’il aimait autant les reflets et jeux de lumières de l’eau que les fleurs ; il ajouta au bassin ces, aujourd’hui célèbres nymphéas.

Ce pont est un véritable spot photo aujourd’hui, il est également parfois, comme lors de ma visite, le site de demande en mariage. Il est si romantique !

pont-japonais-monet

La maison de Claude Monet

Si la visite de jardin est très contemplative, la visite de maison nous replonge dans l’ambiance et l’univers de l’époque de Claude Monet. Véritable reconstitution du foyer tel qu’il était au moment où l’artiste y vivait, elle permet également d’imaginer sa vie et la source d’inspiration qu’était pour lui son jardin.

A Giverny, les couleurs sont autant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Le jaune de la salle à manger contrastant avec les estampes japonaises que Monet collectionnait. Les couleurs de sa propre collection de tableaux exposée dans son salon. Les chambres décorées avec simplicité et rafinement. De nombreux objets d’époquent sont encore exposés permettant de se projeter dans le quotidien de Claude Monet et de sa famille.

Maison de Claude Monet

Que visiter à Giverny ?

A Giverny, on peut donc visiter : le jardin, la maison et l’atelier de Claude Monet. Pour continuer la visite sur le même thème, on peut aussi :

  • Se rendre sur la tombe de Claude Monet (à l’autre bout, à côté de l’église)
  • Visiter le musée des impressionnistes
  • Se rendre à l’hôtel Baudy. Lieu de résidence de nombreux artistes impressionnistes venus chercher l’inspiration

Où dormir pour visiter Giverny ?

Que vous y fassiez étape ou que vous souhaitez dormir à Giverny, voici quelques hébergements repérés pour vous :

  • Chambre d’hôte La Pluie de Rose. Un hébergement qui enchante tout le monde et en particulier le petit déjeuner à prendre dans la véranda avec vue sur le jardin luxuriant.
  • Hotel-restaurant La Musardière
  • Le jardin des plumes

Et autour ?

Même si le village accueille beaucoup de monde à partir du printemps, il est finalement assez petit. Une fois que vous aurez profité du jardin, de la maison de Claude Monet, de la rue principale, et des visites complémentaires, vous aurez tout vu. Aussi, si vous voulez prolonger votre séjour dans les alentours, sachez que vous êtes en Normandie et en route vers de très beaux paysages.

A moins d’une heure de route de là, vous pouvez vous baladez dans Lyons-la-foret. Ce joli village normand typique a servi de lieu de tournage à de nombreux films historiques; Il offre en plus de très bonnes tables et hébergements.

Et vous ? Avez-vous déjà visité Giverny ? Aimeriez-vous y aller ?

5/5 - (5 votes)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par *