Saviez-vous qu’au 18ème siècle une partie du sel était produit loin de la mer, au milieu du Doubs, à la Saline royale d’Arc-et-Senans ? Je vous propose aujourd’hui de découvrir comment le sel était produit dans cette manufacture à la fois très moderne et efficace pour son époque. Un lieu unique en France, site culturel et touristique inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

Qu’est-ce que la Saline Royale ?

Si vous passez un week-end à Besançon ou résidez dans le Doubs, pensez à vous rendre à la Saline Royale, elle mérite une visite. Elle est en plus située à seulement 40 minutes de voiture ou 30 minutes de train (la gare est juste à côté de l’entrée de la saline).

Inscrite sur la liste du patrimoine mondiale de l’Unesco depuis 1982, cet immense ensemble de batiments n’était rien de moins qu’une usine ultra moderne du 18eme siècle dont le rôle était de produire du sel et de le commercialisation.

Au 18ème siècle le sel était bien plus précieux que de nos jours. Il servait à conserver les aliments (viande, poisson, beurre) à une époque où le réfrigérateur n’existait pas encore. Sa commercialisation était alors soumis à l’impôt (souvenez-vous de la gabelle) et sa production en France exclusivement royale.

SALINE Royale - maison du directeur couv 750

Comment produire du sel sans être en bord de mer ?

La Franche-comté (notamment à Salins-les-Bains) était riche en gisements de sel-gemme (cristaux de sels). Ceux-ci, au contact de l’eau douce formaient de la saumure. Pour en extraire le sel, il fallait alors évaporer l’eau pour qu’il ne reste que les cristaux. La saumure était chauffée dans de grand « chaudières » qui étaient alimentées grâce au bois des forêts alentours.

Pourquoi une si grande usine à cet endroit ?

Une augmentation de la production de sel était nécessaire et le site de Salins-les-Bains était malheureusement devenu trop petit et mal adapté. Il fallait trouver un nouveau terrain qui permette l’extraction de la saumure, la production du sel, la commercialisation de celui-ci ainsi que son transport. Le site d’Arc-et-Senans, non loin de forêt denses, de rivières et de voies commerciales était idéalement situé.

Le Roi ordonna alors la construction d’un nouvelle saline Royale dont il confia le projet à son architecte Claude Nicolas LEDOUX.

maquette saline royale 750

Construction et architecture

Claude Nicolas LEDOUX

Commissaires aux salines de l’Est, puis architecte du Roi, Nicolas LEDOUX porte une vision très moderne de l’architecture pour son temps. Plutôt que de reproduire des batiments séparés les uns des autres comme pratiqué à l’époque, il image une sorte de cité idéale, un ensemble efficace dans lequel toutes les fonctions seraient regroupées pour optimiser l’exploitation du sel et le fonctionnement de cette manufacture.

Le site

Le site organisé en arc de cercle, se compose donc de plusieurs batiments ayant chacun une fonction propre.

L’organisation

  • L’entrée de la saline royale, unique entrée du site il permettait de contrôler les entrées et sorties de sel de l’usine. Du côté extérieur, il est habillé d’une « grotte » évoquant l’extraction du sel de la terre.
  • La Maison du Directeur est l’élement  principal dominant du site. Point central de toutes les perspectives, on peut la voir et comprendre rapidement son importance. Dès le premier coup d’oeil, grâce aux six colonnes formées de pierres alternativement rondes et carrées, qui habillent sa devanture .
  • Les Bernes Est et Ouest, situées de part et d’autre de la maison du directeur, servaient à chauffer la saumure dans de grandes poeles.
  • Les batiments des Commis Est et Ouest, situés aux extrémités du demi-cercles, servaient à loger les ouvriers des bernes et leurs familles
  • La Maréchalerie et la Tonnellerie, situées de chaque côté de l’entrée avec chacune une fonction précise. Alors qu’à la maréchalerie on fabriquait les poeles et les cerclages des tonneaux. La tonnelerie était l’endroit de fabrication et de stockage des tonneaux 
  • Les Ecuries, les bâtiments des Sels Est et Ouest et le bâtiment des Gardes.

composition du site

Gloire et Déclin de la saline royale

Construite entre 1775 et 1779, la saline royale produira du sel jusqu’en 1895. Abandonnée, pillée, endommagée oar un incendie en 1918 puis acquise par le département du Doubs en 1927.

La Saline Royale aujourd’hui

Aujourd’hui la saline royal d’Arc-en-Senans accueille des expositions permanentes sur l’histoire du sel, les mémoires du lieu ou encore le musée Ledoux dans lequel on peut admirer de très belles maquettes permettant de comprendre l’oeuvre de l’architecte Claude Nicolas Ledoux. Ses réalisations comme les projets qui n’ont pu être mis en oeuvre, comme la « ville idéale de Chaux » .

Le site accueille également spectacles sons et lumières et expositions temporaires. Au moment de ma visite j’ai pu assité au spectacle Lux Salina ; et aux expositions « La Sucrine Royale » et « Destins de Cirque ». J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié cette dernière ; à la fois très bien pourvue en oeuvres et témoignages, et très bien mis en scène.

spectacle et expo temporaires

Les jardins de la saline sont également mis en valeur. Ils accueillent notamment depuis quelques années le festival des « jardins en mouvement » et sont même devenus permet et accessibles toute l’année. Douze jardins d’ambiance permanents tournés autour du végétal sous toutes ses formes.

Enfin, de nouveaux projets ambitieux viendront bientôt agrandir l’offre de ce site historique.

jardins

Infos pratiques

  • Adresse : Grande Rue, 25610 Arc-et-Senans
  • Horaires : 9h-18h tous les jours entre avril et août (19h en juillet et août) / 10h à 12h et 14h à 17h de novembre à mars
  • Tarifs 2021 : 
    • Incluant la location de la tablette numérique Histopad du nouveau parcours de visite (à partir du 1er juin 2021)
      > Adulte : 13 €
      > Jeunes de 16 à 25 ans : 9.50 €
      > Enfants de 6 à 15 ans : 8 €
      > Enfants de moins de 6 ans : gratuit
      > Étudiants, demandeurs d’emploi, minima sociaux, personnes à mobilité réduite  : 9.50 €
      > Forfait famille (2 adultes + 2 enfants entre 6 et 15 ans) : 37 €
      > Tarif réduit (se renseigner) : 11.50 €
      > Abonnement annuel à partir de 26 €

Où dormir ?

Assez incroyable, vous pouvez dormir sur le site de la saline royale. Un hôtel 3* y accueille dans l’une des 31 chambres mis à disposition.



Booking.com

Bon Plan

Pour les clients de l’hôtel l’entrée au site et accès aux expositions temporaires sont gratuites.

Merci à l’équipe de la Saline Royale d’Arc-et-Senans pour son accueil, à l’agence Airpur pour son organisation ainsi qu’à mes compagnons de blogtrip Gaelle et Nicolas , Aurélie et Lucie et Cécile .

Alors ? Quel est votre avis ? Que pensez-vous de la saline Royale d’Arc et Senans ? L’avez-vous déjà visité ? Avez-vous envie d’y aller ? Quels sont vos monuments favoris en France ? en Bourgogne Franche Comté ?

Entrée

4.7/5 - (3 votes)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par *